Les fiches HST

Afficher
  • Comment évaluer le risque vibratoire transmis par les machines tenues à la main ?

    Une exposition régulière aux vibrations expose les mains et les bras des opérateurs à des troubles chroniques connus sous le nom de syndrome des vibrations. Une des possibilités pour estimer rapidement l'exposition des opérateurs est d'utiliser l'application baptisée OSEV Main-bras. Cette fiche décrit son utilisation.

  • Comment calculer la résistance d'un arrimage lors d'un transport routier ?

    Le choix des accessoires ainsi que le mode d'arrimage sont déterminants pour la sécurité lors du transport de charges par voie routière. C'est pourquoi l'INRS a mis au point un logiciel qui permet de calculer la résistance minimale des accessoires d'arrimage mis en oeuvre lors d'un transport routier.

  • Comment calculer la résistance d'un élingage lors d'une opération de levage ?

    Le choix des élingues, ainsi que leur configuration, est déterminant dans une opération de levage. C'est pourquoi l'INRS a mis au point un logiciel qui permet de calculer la résistance minimale des accessoires de levage mis en oeuvre et d'appréhender leur adéquation vis-à-vis de l'environnement de travail.

  • Comment prévenir la formation de la trichloramine dans l'air des espaces aquatiques ?

    Les employés d'établissements aquatiques (piscines, spas...) sont exposés à la trichloramine, un gaz très volatil et irritant pour les yeux, la peau et les voies respiratoires. Afin d'estimer la concentration dans l'air de ce polluant et prévenir sa formation, l'INRS a développé Aquaprev, un outil informatique accessible en ligne. Cette fiche décrit son utilisation.

  • Comment calculer la vitesse du vent en prévision de la mise en oeuvre d'une grue à tour ?

    La vitesse du vent est un élément indispensable à prendre en compte lors de l'installation d'une grue à tour. L'INRS a mis au point un logiciel accessible en ligne qui permet de calculer la vitesse maximale du vent susceptible de souffler sur chaque chantier.

  • Comment estimer les concentrations atmosphériques d'agents chimiques avec IHMOD ?

    Comment évaluer les risques d'inhalation lors de l'utilisation de produits chimiques lorsque la mesure n'est pas réalisable et que les modèles de premier niveau comme Seirich ne suffisent pas ? Une solution consiste à utiliser IHMOD. Cette feuille de calcul Excel, développée par l'AIHA (American Industrial Hygiene Association) et traduite en français par l'INRS, permet d'estimer les concentrations atmosphériques des polluants. IHMOD s'adresse aux spécialistes en évaluation des expositions professionnelles aux polluants chimiques.

  • Comment mesurer les expositions atmosphériques aux agents chimiques et biologiques ?

    L'évaluation de l'exposition des travailleurs aux agents chimiques et biologiques est une étape importante et délicate dans la démarche de prévention. Accessible en ligne et gratuite, la base de données MétroPol fournit des modes opératoires de prélèvement et d'analyse par substance destinés aux laboratoires spécialisés dans la métrologie, aux médecins du travail et aux chargés de prévention en entreprise souhaitant réaliser des mesures.

  • OIRA, un outil pour aider les TPE à évaluer leurs risques

    Les petites entreprises éprouvent souvent des difficultés à répondre à leur obligation d'évaluation des risques instaurée par la directive 89/391/CEE. Afin de les aider dans cette démarche, l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) leur propose l'outil en ligne OIRA, décliné en France pour trois secteurs d'activité.

  • Comment évaluer l'exposition aux rayonnements optiques artificiels (hors laser) ?

    Éclairage, lampe à rayonnement ultraviolet ou infrarouge, arcs de soudage, fours, verre ou acier en fusion... Les sources professionnelles de rayonnements optiques artificiels sont présentes sous des formes très diverses. Elles peuvent être nocives pour les yeux et la peau. Afin d'aider les préventeurs à évaluer ces risques, l'INRS a développé le logiciel CatRayon.

Liens réseaux sociaux :

Partager |